chronographe
étymologie
Du latin chronographus.

nom

SingulierPluriel
chronographechronographes

chronographe \kʁɔ.nɔ.ɡʁaf\ masculin et féminin identiques

  1. (Désuet) Celui ou celle qui écrit sur la chronologie des évènements.
    • Dans l'époque dont il s'agit il est vrai que la leçon de la date peut, absolument parlant, varier entre 225 & 226, c'est-à-dire, on peut douter si le chronographe avoit écrit 225 ou 226; ce qui reste des chiffres ne permettant pas de s'en assurer mieux, au rapport de Selden, premier éditeur de la chronique de Paros. (Dissertation sur l’époque de la mort de Darius, fils d'Hystaspe, et sur le commencement & la durée de son règne, par M. Gibert, dans l’Histoire de l’Académie Royale des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris : Imprimerie royale, 1756, vol. 23, page 35)
    • Les chronographes ne s'accordent pas toujours entre eux; les diverses autorités paraissent fréquemment inconciliables, parfois même inintelligibles, et les érudits, en s'appliquant à introduire dans ce chaos l'ordre et la lumière, n'ont fait le plus souvent qu'accroître les ténèbres et la confusion. (Jean-Jacques Altmeyer, Cours de philosophie de l'histoire fait publiquement à l'université de Bruxelles, Bruxelles : Meline, Cans & Cie, 1840, p. 350)

nom

SingulierPluriel
chronographechronographes

chronographe \kʁɔ.nɔ.ɡʁaf\ masculin

  1. (Métrologie) Sorte d'appareil qui enregistre graphiquement la durée de divers phénomènes mesurables.
    • M. Rieussec (n° 1842), à Saint-Mandé, près de Paris (France), avait pris au mois de mars 1833 un brevet d'invention pour son chronographe à pointage. Le petit réservoir d'encre était fixe et l'encre se déposait sur un cadran qui tournait dans une minute autour de son axe. Les chronographes de poche à pointage exposés par M. Rieussec sont toujours établis et livrés au commerce à des prix modérés; […]. (Exposition universelle de 1855 : Rapports du jury mixte international, Paris : Imprimerie impériale, 1856, vol.1, page 413)
    • Il conviendra donc de choisir celle-ci de manière que : la durée de son tracé soit en rapport avec la destination spéciale du chronographe ; je ne m'arrêterai pas d'avantage sur ce sujet. (Martin de Brettes, Instruction sur l'emploi du Chronographe à Induction (pendule conique) dans les expériences balistiques, Paris : J. Corréard éditeur, 1863, page 25)
    • Le second modèle de chronographe Le Boulengé, modèle perfectionné, d'un maniement très facile et d'une grande précision, a été présenté au public par l'auteur en 1869. (Revue maritime et coloniale, 1893, vol. 116, page 495)
  2. (horlogerie) Sorte de montre dont on peut arrêter la trotteuse sans que le mouvement de la montre ne stoppe lui-même.
    • J'ai indiqué que, dans le chronographe, le cœur était l'organe capital. C'est, en effet, lui qui est chargé de ramener à zéro les aiguilles et de reconduire d'un bond la rattrapante sous sa compagne. (Le Cosmos; revue des sciences et de leurs applications, du 3 octobre 1912, page 386)
    • Les trente dernières secondes avant onze heures lui parurent durer une éternité. La trotteuse du chronographe sautillait sur les points phosphorescents avec une horripilante lenteur. Elle finit tout de même par s'immobiliser au-dessus du chiffre douze , […]. (Eric Boisset, Arkandias, vol.2 : Arkandias contre-attaque, Magnard Jeunesse, 1998, chap.7)
    • (Au féminin)Un de ses grands luxes était sa collection de montres. Toutes les Breitlings. Il venait de s'offrir la toute dernière, la chronographe « Bentley Motors » qui lui donnait l'impression d'être un lord anglais. (Gérard de Villiers, SAS, n° 151 : L'Or d'Al-Quaïda, édition d'auteur, 2003, chap.1)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français