ciron
étymologie
(XIIIe siècle) Emprunté au haut allemand suero, qui désigne un animal microscopique. Altération de suiron , de l’ancien haut allemand °seuro.

nom

SingulierPluriel
cironcirons

ciron \si.ʁɔ̃\ masculin

  1. Acarien qui se développe sur la croûte du fromage, du jambon, dans la farine, et qui est le plus petit des animaux visibles à l’œil nu.
    • Mais pour lui présenter un autre prodige aussi étonnant, qu’il recherche dans ce qu’il connaît les choses les plus délicates, qu’un ciron lui offre dans la petitesse de son corps des parties incomparablement plus petites, des jambes avec des jointures, des veines dans ses jambes, du sang dans ses veines, des humeurs dans ce sang, des gouttes dans ses humeurs, des vapeurs dans ces gouttes, que divisant encore ces dernières choses il épuise ses forces en ces conceptions, et que le dernier objet où il peut arriver soit maintenant celui de notre discours. Il pensera peut-être que c’est là l’extrême petitesse de la nature. (Blaise Pascal, Pensées, fragment 230 de l’édition Sellier)
    • Puis, après un léger coup-d’œil passé sur les deux côtés de la table, pendant lequel on eût entendu un ciron marcher, il se tourna vers M. le Duc, et lui demanda son avis. (Claude de Rouvroy de Saint-Simon, Mémoires, année 1718, chapitre XXX)
    • Ainsi, sur certains fromages auvergnats, les cirons sont de rigueur et signe de haute qualité. Avant l’invention du microscope, le ciron (aussi appelé artison, parce qu’il travaille beaucoup) a longtemps été considéré comme le plus petit animal du monde, d’où son apparition dans un texte philosophique de Pascal. (Caséine, le site des artisans fromagers : Problèmes et défauts, 1er août 2006)
  2. (Par extension), en particulier par référence à Blaise Pascal. Être d’une extrême petitesse.
    • Rentre en toi-même, Oreste : l’univers te donne tort, et tu es un ciron dans l’univers. (Jean-Paul Sartre, Les Mouches, III, 2, 1943, p. 99)
  3. (Par extension) Personne qui agit avec petitesse.
    • En présence de si grands intérêts, Birotteau se trouvait comme un ciron : il se faisait justice. (Honoré de Balzac, Le Curé de Tours, 1832, [http:///fr.wikipedia.org/wiki/La_Comédie_humaine La Comédie humaine], t. IV, Gallimard, « Bibliothèque de La Pléiade », 1976, p. 236)
synonymes
Ciron
nom propre

Ciron \si.ʁɔ̃\

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de l’Indre.
    • Une autre lanterne, plus complète que celle-ci, se trouve dans le village de Ciron (Indre) ; elle date de la fin du XIIe siècle. Posée sur une large plate-forme élevée de sept marches au-dessus du sol, elle possède une table d’autel et, à la droite de cette table, l’ouverture nécessaire à l’introduction de la lampe. (Eugène Viollet-le-Duc, article « Lanterne des morts », dans le Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, Édition Bance-Morel, 1854 à 1868, tome 6, p. 161)
    • Je suis un petit V.R.P. Avec mes modestes semblables, je hante de modestes hôtels incroyables de cambrousse, à Ciron, à Scoury, à Migné et j'en passe ! (Claude Rank, Il pleut des grenades, Éditions Fleuve Noir, 1974, chap. Rapport R.C.2)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français