ciseler
étymologie
(XIIIe siècle) De l’ancien français ciseler.

verbe

ciseler \si.zə.le\ transitif conjugaison

  1. Travailler avec le ciseau des ouvrages de bronze, d’or, d’argent, etc.
    • Ciseler de la vaisselle d’argent.
    • En face se verdit à la pluie un de ces bons vieux calvaires bretons, ciselés, sculptés, portant fleurons et personnages. (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 128, 2012)
  2. coupe#fr|Couper avec des ciseaux.
    • Ciseler du velours, découper avec agréments et en manière de fleurs le dessus du velours avec la pointe des ciseaux.
  3. (viticulture) Éliminer à l’aide d’un ciseau ou à la main les grains abîmés ou trop petits d’une grappe de raisin, pour favoriser le développement ou la conservation des autres.
    • Mon amie Valentine ciselait ses grappes en brodeuse, à coups de ciseaux délicats. (Colette, Paysages et portraits, 1954)
    • Chaque année les dames de la région autour de Moirax montrent la manière d’autrefois de ciseler le raisin. Délicatement, à l'aide de fins ciseaux, elles ont débarrassé les grappes du superflu pour les poser ensuite dans un napperon de papier. (Jacques Berthomeau, Les ciseleuses de raisins : un métier du côté de Moissac ↗, berthomeau.com, 29/01/2013)
  4. (Par extension) fignoler#fr|Fignoler, soigner les détails.
    • Ciseler ses vers, ses ouvrages.
  5. (cuisine) Inciser une pièce soit pour en faciliter la cuisson, soit pour qu'elle ne se déchire pas sous l'action de la chaleur.
    • Ciseler un poisson, une viande.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français