clencher
étymologie
Au sens de fermer : de clenche.

verbe

clencher \klɑ̃.ʃe\ intransitif

  1. (Canada) Aller à fond de train.
    • Il n’y a pas de policiers. Clenche !

verbe

clencher \klɑ̃.ʃe\ transitif

  1. (Normandie), (Bretagne), (Haute-Marne), (Lorraine), (Québec) Actionner la poignée d’une porte, pour l’ouvrir ou, parfois, la fermer.
    • Il se tenait droit devant cette porte vitrée […], instinctivement il clenchait la poignée et l’air frais l’envahissait. (Bruno Canella, D'une folie à l'autre, dans Nouveaux horizons, Éditions Publibook, page 82)
    • On clenchait la grosse porte peinte en ocre rouge. Le panneau de bois poussait aussitôt un petit doigt de laiton qui, par le jeu d’un ressort, actionnait le marteau d’un timbre de bronze. (Robert Collin, Les Bassignots, Champagne, 1969, vol. 1, page 115)
    • On clenche à la porte sans conviction, jamais chez elle Caroline, il faudra partir aux nouvelles dans les maisons à côté. On la trouvait en train de botteler des oignons ou d’aider un vêlage. (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 326)
    • Il clencha, ouvrit la porte en grand, et d’un geste de la main balaya l’extérieur, à la manière d’un vendeur présentant son produit. (Anthony Holay, Une nuit de pleine lune, dans La bibliothèque noire, Éditions Le Manuscrit, 2008, page 226)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français