clin
étymologie
  1. Mentionné au XVe siècle sous la forme cling, dans l'expression cling d’un oeil, dérivé régressif de cligner.
  2. Mentionné dans les comptes du Clos des galées de Rouen dès le XIVe siècle dans les dérivés desclinques et reclinquier. Attesté vers 1515-22 vesseaulx a clinc. Terme d'origine germanique, vraisemblablement issu du néerlandais klink(werk) "(bordage à) clins" voir clenche et le mot anglais clinker.

nom

SingulierPluriel
clinclins

clin \klɛ̃\ masculin

  1. Clignement.

nom

SingulierPluriel
clinclins

clin \klɛ̃\ masculin

  1. (marine) Planche de la coque d’un bateau, inclinée par rapport à la membrure et se chevauchant avec les planches attenantes.
    • Ce bateau a un bordage à clins formé de virures se recouvrant les unes les autres comme les ardoises d’un toit.
  2. Manière de faire chevaucher des planches horizontales.
    • Dans cette petite ville de Brumunddal, à peine 10 000 habitants plutôt habitués aux fermes en planches rouges et aux maisons à clins colorés, la Norvège achève la construction de la plus haute tour du monde entièrement en bois : sa cime culmine à 85 mètres. (En Norvège, un gratte-ciel de bois en circuit court)

traductions
  • allemand : Beplankung, Holzverkleidung (mit Brettern)

CLIN
étymologie
(Nom commun 1) Acronyme de classe d’initiation.
(Nom commun 2) Acronyme de comité de lutte contre les infections nosocomiales

nom

CLIN \klin\ féminin

  1. (France) Dans les écoles, classe destinée aux enfants arrivant en France sans parler le français.

nom

CLIN \klin\ masculin

  1. (Médecine) Dans les hôpitaux français, service chargé de la lutte contre les infections nosocomiales.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français