clinquant
étymologie
Du néerlandais klinken.

nom

SingulierPluriel
clinquantclinquants

clinquant \klɛ̃.kɑ̃\ masculin

  1. Petite lame de métal, généralement doré ou argenté, qui brille beaucoup et dont on rehausse les broderies, dentelles, galons.
    • Les habits de théâtre sont ordinairement chargés de clinquant.
    • Oh ! que de richesses ! que cela sentait bon, comme cela brillait, comme cela chatoyait de vives couleurs et de modeste clinquant ! (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
    • À Guérande, elles viennent déposer dans les fentes de la pierre des flocons de laine rose liés avec du clinquant.(Citation/Jules Michelet/Histoire de France/1880‎)
    • La foule aime le style voyant. Il m’eût été loisible de ne pas me retrancher ces pendeloques et ces clinquants qui réussissent chez d’autres et provoquent l’enthousiasme des médiocres connaisseurs, c’est-à-dire de la majorité. (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 200)
    • L’unique pièce, où elle se tenait jour et nuit avec le père, était la seule de la maison qui fût meublée de clinquant comme la chambre des courtisanes et toutes les autres nues ou meublées seulement d'une paillasse sur laquelle les enfants couchaient. (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 105)
  2. (analogie) (Mécanique) Lame de métal dont on se sert pour rendre de l'épaisseur à une partie usée de mécanisme.
  3. (Figuré) Les agréments recherchés, prétentieux et trop brillants du style, en parlant des productions de l’esprit.
    • Le poète vous a déployé tout à l’heure la dentelle de ses précieuses phrases, le clinquant des promesses. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Tel que Cédric le Saxon était à trente ans, il n’avait pas besoin de tout ce clinquant du troubadour français pour se recommander aux oreilles de la beauté, …. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Je suis cordonnier. Ce n’est pas une profession à clinquant. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 265)

adjectif

SingulierPluriel
Masculinclinquantclinquants
Fémininclinquanteclinquantes

clinquant \klɛ̃.kɑ̃\ masculin

  1. (Péjoratif) Qualifie ce qui se donne à voir comme artificiellement brillant ou prétentieux.
    • À l'opposé, la seconde est clairement de son temps : jupe courte, chandail bedaine, bracelets clinquants, gomme à mâcher, maquillage, espadrilles. Toutes deux paraissent pourtant déguisées : pas encore adultes, encore un peu enfants. (Jeu, Josette Féral/Éditions Quinze, 2009, n°130, p.11)
forme fléchie

clinquant \klɛ̃.kɑ̃\

  1. Participe présent du verbe clinquer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français