clou de girofle
étymologie
Composé de clou et girofle.

locution nominale


clou de girofle \klu də ʒi.ʁɔfl\ masculin

  1. (Cuisine) Bouton des fleurs du giroflier desséché utilisé comme épice.
    • La messe finie, on rentrait vite à la maison sous les étoiles, on s’embarrait soigneusement, on soufflait sur la braise pour rallumer le feu et, à la lueur du calel, on mangeait les « bougnettes » arrosées de vin chaud, parfumé à la cannelle, au laurier et aux clous de girofle. (Raoul Stéphan, Bécagrun, Paris : chez Albin Michel, 1935, 1re partie)
    • Située dans la province de Tamatave, dans le nord-est de Madagascar, l’Analanjirofo (« la région des clous de girofle » en malgache) porte bien son nom. C’est de ces collines verdoyantes que viennent la majorité des 1 300 tonnes de clous de girofle, soit 40 % de la production mondiale, qui sont exportées par la Grande Ile chaque année.(Pierre Lepidi, A Madagascar, la filière du clou de girofle se modernise ↗, Le Monde le décembre 2016)
    • Il souligne que leur commerce n’a pas débuté au XVIe siècle avec l’arrivée des colons portugais et hollandais : il est bien plus ancien, ayant permis de tisser des liens entre diverses civilisations dès 1 300 av. J.-C. Archéologues et botanistes ont en effet retrouvé dans l’actuelle Syrie des traces attestant que le clou de girofle était déjà connu et utilisé dans la région à cette époque.(Commerce. Au bout de la route des épices, l'Indonésie moderne ↗, Courrier international le 3 février 2017)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français