coaguler
étymologie
(XIIIe siècle) Verbe savant issu du latin coagulare qui a donné cailler en français.

verbe

coaguler \kɔ.a.ɡy.le\ transitif conjugaison (pronominal : se coaguler)

  1. (chimie) (Médecine) Cailler, figer, faire qu’une chose liquide prenne de la consistance.
    • Les albumoses résultent de l'action des ferments digestifs sur les albumines vraies. Elles sont solubles dans l'eau, […], elles ne coagulent pas par la chaleur. (Cousin & Serres, ''Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Le fil est coagulé par l'alcool, l'éther, l'acide acétique, l'ammoniaque et la glycérine. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • (pronominal) — Le sang défibriné est envoyé dans les cuves chauffées à la vapeur où il se coagule, l'albumine entrainant les globules. (Charles-Victor Garola, Engrais : Le matières fertilisantes, Paris : J.-B. Baillière & fils, 7e éd., 1925, p.205)
    • (Figuré) (Plus rare)La droite et les modérés, coagulés par le ministère Méline, s'étaient violemment heurtés aux radicaux et aux socialistes faisant front commun. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français