cocasse
étymologie
(XVIIIe siècle) Dérivé de « coquard ».

adjectif

SingulierPluriel
cocassecocasses

cocasse \kɔ.kas\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est d’une drôlerie un peu bizarre, voire ridicule.
    • On pourrait remplir des pages entières avec l’exposé sommaire des thèses contradictoires, cocasses et charlatanesques qui forment le fond des harangues de nos grands hommes ; rien ne les embarrasse […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.159)
    • Et c’étaient encore, çà et là, de solennelles et de cocasses définitions telles que celle-ci qui figure dans la vie de César de Bus : […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Venu comparaître mercredi dernier devant le tribunal de Londres pour une affaire de corruption, le patron de la F1 Bernie Ecclestone aura beaucoup amusé les journalistes en créant une situation cocasse à ses dépens avec une porte-tambour de l’établissement. (Guichaoua Virginie, Bernie Ecclestone piégé par une porte-tambour du tribunal de Londres ↗, dans www.gentside.com, le 8 novembre 2013)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français