cocon
étymologie
Nom 1 : de l’occitan coco voir coque, -on.
Nom 2 : formé des deux mots co-conscrits et désigne ceux qui sont conscrits en même temps : camarades de promotion)

nom

SingulierPluriel
coconcocons

cocon \kɔ.kɔ̃\ masculin

  1. (zoologie) Enveloppe que se filent beaucoup de larves d’insectes, et dans laquelle doit s’opérer leur dernière mue.
  2. (En particulier) Coque qui renferme le ver à soie quand il a achevé de filer et dont on obtient la soie en la dévidant.
    • Le travail de filature consiste à retirer le fil du cocon dont la longueur est d’environ 480 mètres et à le dévider sans le briser. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  3. (analogie) Tout ce qui protège un être fragile ou immature.
    • Le cocooning remonte à la fin des années 1980 : ce terme, forgé par la futurologue américaine Faith Popcorn, désignait la tendance à se renfermer dans un cocon, au sein d'une intimité protégée, afin de se défendre des agressions du monde extérieur. (Willy Pasini, Le Couple amoureux, traduit de l'italien par Jacqueline Henry, éd. Odile Jacob, 2005, chap. 2)
    • L’école, les copines, la zumba et les petits restaus : il ne lui en faudrait pas plus pour se sentir bien, à l’aise dans le cocon qu’elle s’était tissé. Pas plus, mais elle en avait besoin plus que jamais. (Valérie Gans, Des fleurs et des épines, J.-C. Lattès, 2015)

traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
coconcocons

cocon \ko.kɔ̃\ masculin

  1. (Argot polytechnicien) (vieux) Élève polytechnicien.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français