coercition
étymologie
(XVIe siècle) Du latin coercitio, de coercere voir coercer.
Attesté en 1586 sous la forme de coërcition [1].

nom

SingulierPluriel
coercitioncoercitions

coercition \kɔ.ɛʁ.si.sjɔ̃\ féminin

  1. (droit) Pouvoir officiel de contraindre quelqu’un (à faire quelque chose, ou à le faire d’une certaine façon, ou à ne pas le faire du tout).
    • Le droit de coercition est un des attributs de la justice.
  2. (Par extension) Action exercée contre quelqu’un pour le forcer à agir d’une certaine façon.
    • L’impuissance de l’Europe à peser sur l’issue du conflit du Proche-Orient aggrava leurs difficultés, surtout quand les pays arabes utilisèrent l’arme du pétrole comme instrument de coercition politique. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.178)
  3. (prog) transtypage, conversion d’une valeur d’un type en une valeur d’un autre type de données.
    • == et != peuvent provoquer une coercition de type, utilisez === ou !== pour l’éviter (Avertissement de QtCreator)
antonymes
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.033
Dictionnaire Français