colle
étymologie
Du latin populaire colla emprunté au grec ancien κόλλα.
Apparait avec le sens de « interrogation écrite, simulacre d'examen »

nom

SingulierPluriel
collecolles

colle \kɔl\ féminin

  1. Matière adhérente qui permet de faire tenir l’un contre l’autre deux objets.
    • Les colleurs d’affiches après avoir enduit de colle très liquide le panneau d’affichage appliquent leur papier en le noyant littéralement de colle pour que l'allongement soit rapide et le glissement facile. (Papyrus: Revue de toutes les industries du papier, de l'imprimerie, & du livre, 1920, vol. 1-2, page 94)
    • Il était travesti en Charlot et tenait à la main une petite moustache noire qu’il enduisait de colle. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Le chef de bande fumait une cigarette […]. Les autres sniffaient de la colle à l'ombre des carcasses de frigo. (Caryl Férey, Condor, Éditions Gallimard (Série noire); 2016, chap. 14)
  2. (Éducation) Examen oral en école préparatoire voir khôlle.
    • En début d'année, un « colloscope » est distribué. Cet astucieux emploi du temps organise les horaires de passage de chaque groupe dans chaque matière. Aux heures de cours proprement dites s'ajoutent donc celles de « colle ». (Eric Flatt, ‎Loïc Dilly & ‎Nicolas Guay, La prépa école de commerce, Éditions Eyrolles, 2011, page 88)
  3. (Par extension) Question difficile, question dont on connaît la réponse pour tester les connaissances de quelqu’un.
    • Alors là, vous me posez une colle !
    • On rigolait pourtant, parce qu’il était bille, et qu’on lui poussait des colles. (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 31.)
    • « Ce qui me déplaît c’est pas les pays arabes, c’est les pays musulmans, repris-je. Vous n’auriez pas un pays arabe non musulman ? » Ça faisait un peu colle pour « Questions pour un champion ». (Michel Houellebecq, Rudi, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, page 5.)
  4. (Argot scolaire) (Éducation) retenue#Nom_commun|Retenue, punition au collège ou en lycée qui consiste à retenir l'élève après la fin des horaires de cours normaux, le jour même ou un autre jour.
    • Pendant sa colle l'élève est étroitement surveillé et doit travailler, soit à compléter ses devoirs soit à accomplir un exercice.
    • Avec ce prof, les heures de colle pleuvaient.
  5. Groupe de vendangeurs.
    • Deuxième écueil, la lenteur d'exécution d'une colle (équipe) de vendangeur parfois incompatible avec l'urgence de tel ou tel état sanitaire dégradé : attaque de botrytis ou d'aspergillus, pourriture acide. (Claude Gros, ‎Stéphane Yerle, Guide pratique de la vinification en blanc et rosé, Dunod, 2011, page 38)
  6. (oenologie) (Biérologie) Substance protéique utilisé pour clarifier le vin, la bière ou autres liquides, par coagulation des impuretés.
    • Clarifier des boissons à l'aide de blanc d'œuf ou de colle de poisson auxquels adhèrent les impuretés flottant dans ces boissons.

traductions
traductions
traductions
traductions
forme fléchie

colle \kɔl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de coller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de coller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de coller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de coller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de coller.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français