colonial
étymologie
Adjectif  composé de colonie et de -al.

adjectif

SingulierPluriel
Masculincolonialcoloniaux
Féminincolonialecoloniales

colonial \kɔ.lɔ.njal\ masculin

  1. Relatif à la colonisation et aux colonies.
    • Plus loin, Marx nous fait voir comment l’aurore des temps modernes fut marquée par la conquête de l'Amérique, l'esclavage des nègres et les guerres coloniales : […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre V, La grève générale politique, 1908, page 243)
    • Faîtes une France très forte, et nul n'osera jamais convoiter ses colonies. Laissez la France se débiliter davantage et son empire colonial, d'une manière ou d'une autre, s'écroulera. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Enfin, comme à dessein de le rendre plus complexe, des odeurs de caroube, de denrées coloniales, de goudron, d'air marin arrivaient puissamment du port et se mêlaient à celles qui montaient des pavés et des caves. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 42)
    • Il travaille plutôt avec enthousiasme pour l’administration coloniale. (revue Présence francophone, 1975)
    • La réhabilitation mémorielle concerne en premier lieu les victimes d'une politique coloniale de peuplement, par laquelle des condamnés de droit commun ont été transportés en Nouvelle-Calédonie pour des faits parfois mineurs. (Benoît Carteron, Identités culturelles et sentiment d'appartenance en Nouvelle-Calédonie, L'Harmattan, 2008, page 67)
    • Au début de 1925, mon pays vivait depuis déjà quatre ans une de ces aventures coloniales dont il a le secret. De mèche avec les Espagnols, il guerroyait dans le Rif contre un nommé Abd el-Krim, une sorte de terroriste nationaliste marocain. (Jacques Franck, Le spermatozoïde octogénaire: une biographie optimiste, L'Harmattan, 2008, page 13)
    • Des trois continents ayant subi le joug colonial, l’Afrique devint seule la terre d’élection du ballon rond. Pourtant, les préjugés nourris à l'égard des indigènes y limitèrent un temps la diffusion du football. (Paul Dietschy, Histoire du football, Éditions Perrin, 2010, chap. 7)

traductions
nom


colonial \kɔ.lɔ.njal\ masculin

  1. (vieux) Soldat qui faisait partie du contingent colonial.
    • Le bon peuple disait : “il a pris les fièvres à la Colonie” et se sentait prêt à les tenir pour excuse de toutes les dingueries dont les coloniaux sont coutumiers. (Léon Lapeyssonnie, Le jardin des mangues : chronique d'un temps perdu, Presses de l'INAM - Éditions Louis Musin, 1987, note n° 106)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français