colporteur
étymologie
(XIVe siècle) De l’ancien français comporteur, dérivé en -eur de comporter (« transporter »), avec l’influence de col et une étymologie populaire « qui porte sur le cou ». Note: colporter est postérieur au substantif.

nom

SingulierPluriel
colporteurcolporteurs

colporteur \kɔl.pɔʁ.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : colporteuse)

  1. (vieilli) Petit marchand ambulant qui portait ses marchandises sur son dos ou dans des mannes, dans des caisses, etc. de portes en portes.
    • Je vis, à cinquante pas devant moi, le colporteur Pinacle, avec sa grande hotte, son bonnet de loutre, ses gants de laine et son bâton à pointe de fer. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • C'est ce qui explique à la fois le caractère rachitique du secteur commercial créé par les petits colporteurs et boutiquiers chinois, et son développement à pas de tortue. (Hai Quang Ho, Histoire économique de l'île de la Réunion (1849-1881), p.288, L'Harmattan, 2004)
  2. Celui qui colporte des ragots ou des nouvelles.
    • Un colporteur de fausses nouvelles.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français