combler
étymologie
Du latin cumulāreentasser », « accumuler »).

verbe

combler \kɔ̃.ble\ transitif conjugaison

  1. Remplir jusque par dessus les bords.
    • Combler une mesure.
  2. Faire que ce qui était creux ne le soit plus.
    • Venise aura le sort d'Alger, […]. Un jour, par mesure sanitaire, on comblera tous les canaux. Il y passera des tramways de banlieue, c'est à dire des trains de cinq voitures. (Pierre Louÿs, La ville plus belle que le monument, dans Archipel, 1932)
    • Après le « mur murant » de 1786, les fortifications de 1840 ont été démolies pierre par pierre, et la terre de leurs glacis à servi à combler les fossés de défense dont on l'avait tirée. (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, p.243)
  3. (Figuré) Remplir un vide.
    • Je vais t'aider à combler tes lacunes.
    • Combler un déficit, faire en sorte qu’il cesse d’exister.
  4. (Par extension) Satisfaire, exaucer.
    • Il était la proie de Carmen […]. Et non seulement il la subissait, mais encore il la recherchait, épris de sa chair de grande amoureuse lascive et insatisfaite, parfois ruée dans des débordements insensés, de quoi combler l'imagination la plus follement macérée dans les laves de l'érotisme épuisant. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 103)
  5. Charger.
    • J'ai été comblé de faveurs.
  6. (vieilli) Mettre le comble à quelque chose, le rendre complet.
    • Il a comblé sa perfidie.
    • Cette perte a comblé ses infortunes.
synonymes
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.047
Dictionnaire Français