compression
étymologie
Du latin compressio.

nom

SingulierPluriel
compressioncompressions

compression \kɔ̃.pʁɛ.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de comprimer ou résultat de cette action.
    • La noix verte du cocotier donne une eau rafraîchissante, […]; de l'amande râpée on extraie par compression un lait crémeux qui entre dans la préparation des aliments. (Alain Gerbault, À la poursuite du Soleil; t.1, de New-York à Tahiti, 1929)
    1. (Budget) Réduction des dépenses nécessitée par telle ou telle cause.
      • Une compression budgétaire.
    2. (informatique) Opération consistant à transformer à l’aide d’un algorithme une série de données (fichier ou données en mémoire vive) en une nouvelle série de taille plus réduite, sans perte du contenu original ou alors avec une perte mesurée et contrôlée (pour les fichiers image, vidéo ou audio).
      • La compression d’un fichier texte au format zip.
  2. (Figuré) Oppression.
    • La compression des esprits.
    • Une compression rigoureuse succéda à une liberté excessive.
  3. (sport) Phénomène d’écrasement du corps qui est ressenti par un sportif lorsqu’il atteint, à vitesse élevée, le point où une pente descendante s’inverse brutalement.
  4. (sport) (Par extension) Endroit où se produit un phénomène de compression.
  5. (sylviculture) Proximité des arbres entre eux, qui les pousse à former leur bille de pied en grandissant et en s’élaguant naturellement.
    • C’est là une différence majeure avec la sylviculture du hêtre dans laquelle une phase de compression, qui maintient le peuplement proche de la densité maximale biologique, est le plus souvent recommandée pour permettre un élagage naturel assez rapide de la bille de pied. (Thierry Sardin, Chênaies continentales, Office national des forêts, 2008, ISBN 978-2-84207-321-3)
antonymes

Compression de données :


traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français