concussion
étymologie
Du latin concussio, de concutio (« secouer »).

nom

SingulierPluriel
concussionconcussions

concussion \kɔ̃.ky.sjɔ̃\ féminin

  1. Profit illicite que l’on fait dans l’exercice d’une fonction publique.
    • Dans une lettre adressée au ministre des finances que Mediapart a pu consulter, le procureur général près la Cour des comptes, Gilles Johanet, estime que le traitement du dossier fiscal de Tapie, en 2008-2009, a donné lieu à un délit de concussion (octroi d'un avantage indu). (Mediapart du 13/01/2016)
    • […] et les vastes constructions seigneuriales, qui pour être bâties voulaient les profits de la maltôte, ceux des fermes générales, les concussions autorisées, ou les grandes fortunes aristocratiques détruites aujourd’hui par le marteau du Code civil. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • On prit, pour mettre Peyrade à l’écart, le vulgaire prétexte de concussion : il avait favorisé la contrebande en partageant quelques profits avec le haut commerce. (Honoré de Balzac, Splendeurs et misères de courtisanes, 1847)
  2. (vieilli) Secousse.
  3. (musique) Entrechoc : se dit en organologie pour les idiophones dont deux parties identiques sont frappées l’une contre l’autre.
    • Les cymbales et les castagnettes sont des idiophones à 'concussion.''
    • Que ce soit au sein de la nau bâjâ ou de toute autre formation traditionnelle, l’organologie des Newar est partout caractérisée par une étonnante profusion de membranophones et d’idiophones par concussion. (Musée d’ethnographie de la ville de Genève, Bulletin annuel n° 30, 1987)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.028
Dictionnaire Français