conformisme
étymologie
(1904) De conformiste.

nom

SingulierPluriel
conformismeconformismes

conformisme \kɔ̃.fɔʁ.mism\ masculin

  1. Tendance à se conformer aux idées, aux modes, aux mœurs, au langage du milieu dans lequel on vit, du groupe auquel on appartient.
    • L’art qui se soumet à une orthodoxie, fût-elle celle de la plus saine des doctrines, est perdu. Il sombre dans le conformisme. (André Gide, Retour de l’U.R.S.S., 1936)
    • Loin des réalités du front, les civils se laissaient plus facilement bourrer le crâne, selon l'expression familière aux combattants. À moins qu'ils n'aient adopté, par conformisme, le langage imposé par la société. (Rémy Cazals, Les mots de 14-18, Presses universitaires du Mirail, 2003, page 21)
    • L’homme, libre de se soumettre au conformisme ambiant, bombe le torse, étale ses décorations sur sa poitrine, fait le beau et peut ainsi satisfaire l’image idéale de lui qu'il s’est faite en regardant son reflet. (Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Le Livre de poche, page 76)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.033
Dictionnaire Français