conifère
étymologie
Mot  composé de cône et de -fère.

adjectif

SingulierPluriel
conifèreconifères

conifère \kɔ.ni.fɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (botanique) Qui porte des fruits de forme conique.
    • […]; l’air plus frais qu’on y respirait, les ondulations des crêtes recouvertes de verdure et d’arbres conifères, nous donnaient l’espoir d’avoir à suivre désormais des chemins moins pénibles. (Arnauld d’Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)

traductions
nom

SingulierPluriel
conifèreconifères

conifère \kɔ.ni.fɛʁ\ masculin

  1. (Biogéographie) (phyton) (ethnobiologie) (foresterie) Plante ligneuse, arbre ou arbuste, de la famille des Conifères ou Gymnospermes, dont le type est le sapin.
    • Ces crêtes barrant l’horizon ressemblaient à d’anciennes falaises marines ; en deux endroits tombaient de hautes cascades, et ailleurs de petits bouquets de conifères tranchaient sur le roc. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 268 de l’éd. de 1921)
    • À la rigueur on peut voir des liens entre une plante herbacée et un arbre de la forêt. Il est possible que l’humus produit par les feuilles de Conifères conviennent à ces plantes, mais l’inverse est insoutenable. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.121)
    • Les forêts de conifères capturent plus de carbone que tout autre milieu naturel à l’exception des zones humides, et même trois fois plus que les forêts tempérées et tropicales.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français