conséquemment
étymologie
Dérivé de conséquent, par son féminin conséquente, avec le suffixe -ment.
voir -emment.

adverbe

conséquemment \kɔ̃.se.ka.mɑ̃\

  1. D’une manière conséquente, qui se suit, s’enchaîne.
    • Bien définir ses mots pour parler conséquemment. (Jacques-Bénigne Bossuet, Réponse.)
    • On ne peut parler conséquemment avec nous. (Jacques-Bénigne Bossuet, Avert. II.)
    • Qui doute que les enfants ne conçoivent, qu’ils ne jugent, qu’ils ne raisonnent conséquemment ? (Jean de la Bruyère, XI.)
    • Aussi ne parle-t-il guère conséquemment et avec suite. (Jean de la Bruyère, ib.)
    • Ceux qui disent que, si la matière pouvait recevoir le don de la pensée, l’âme ne serait pas immortelle, raisonnent-ils bien conséquemment ? (Voltaire, Newt. I, 7.)
    • Il y a des hommes qui conçoivent très distinctement et qui ne raisonnent pas conséquemment. (Vauvenargues, Justesse.)
    • Personne ne parlait plus juste, plus nettement, plus conséquemment [que le duc de Chevreuse]. (Louis de Rouvroy, 192, 66.)
  2. En conséquence.
    • Ainsi conséquemment [il en est de même] de tout dont je t’offense. (Mathurin Régnier, Satires, XV)
    • Ils décident en leur faveur et agissent conséquemment. (Jean de la Bruyère, XI.)
    • Si l’Inde est la contrée la plus anciennement policée, elle doit conséquemment avoir eu la plus ancienne forme de religion. (Voltaire, Mœurs, 4.)
    • C’est dans ce sacrifice où le religieux se donne lui-même, qu’il donne conséquemment et qu’il sacrifie toutes ces prétentions [du monde]. (Louis Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 424.)
    • Nous n’avons éprouvé que peu de fatigues, et conséquemment, peu de retards. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
synonymes antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français