consistance
étymologie
Composé de consister et du suffixe -ance.

nom

SingulierPluriel
consistanceconsistances

consistance \kɔ̃.sis.tɑ̃s\ féminin

  1. État d’un corps qui prend un certain degré de solidité.
    • Faire évaporer un liquide jusqu’à la consistance de sirop.
  2. État d’un corps dont les parties sont liées entre elles de manière à offrir une certaine résistance.
    • Manquer de consistance.
    • Ce bois n’a pas assez de consistance.
    • Ce terrain n’a point de consistance, il est sablonneux, fangeux, etc.
    • La consistance du sol doit être estimée sur la parcelle juste avant le travail. (Pascal Balleux, ‎Philippe Van Lerberghe, Boisement des terres agricoles: guide technique, 2001)
  3. (Figuré) Stabilité, fixité, permanence.
    • Les choses du monde n’ont point de consistance.
    • Cet établissement commence à prendre de la consistance, acquiert de la consistance.
    • Ce bruit, cette nouvelle, etc., prend, acquiert de la consistance, Ce bruit, cette nouvelle, etc., devient moins vague, commence à se confirmer.
    • C’est un esprit qui n’a point de consistance, c’est un caractère sans consistance, se dit d’une Personne qui n’est pas ferme dans ses résolutions, dans ses opinions, etc., et qui en change aisément.
    • C’est un homme sans consistance dans le monde, ou simplement
    • Sans consistance, Sans crédit, sans considération.
  4. (droit) Il désigne ce en quoi consiste une succession ou un domaine et ses dépendances.
    • La consistance d’une succession.
    • Donner un état de la consistance d’une terre.
  5. (logique) Absence d'énoncé contradictoire d'une théorie.
antonymes
traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français