consommation
étymologie
Du latin consummatio.

nom

SingulierPluriel
consommationconsommations

consommation \kɔ̃.sɔ.ma.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de mener une œuvre à son plein achèvement.
    • La consommation d’une affaire. - La consommation d’un sacrifice.
  2. (En particulier) Union charnelle des époux après la cérémonie nuptiale.
    • Il en résulte que la consommation du mariage demeure une notion clef. C'est pourquoi, outre l’impuberté, l’impuissance de l'un ou l'autre des époux constitue un empêchement dirimant, absolu et est une cause incontestable d’annulation. (Revue historique de droit français et étranger, CNRS, 1988, page 529)
  3. (Par analogie) Relation sexuelle.
    • Soit les assauts du conquistador s'arrêtaient au seuil de la couche, soit, si la consommation avait lieu, se déchaînaient ensuite une succession interminable d'examens médicaux : sida, syphilis, gonocoque, staphylocoque et j'en passe... (Jean-Richard Freymann, Passe, Un Père et Manque, éd. Erès, 2012)
  4. Action de se servir des choses qui se détruisent par l’usage.
    • Les dépenses de simple consommation sont des dépenses qui s'anéantissent elles-mêmes sans retour ; elles ne peuvent être entretenues que par la classe productive, qui, quant à elle, peut se suffire à elle-même. (François Quesnay, Analyse de la formule arithmétique du tableau économique de la distribution des dépenses annuelles d'une nation agricole, 1766)
    • La bière est une boisson rafraîchissante, saine et nourrissante, […] ; à Londres, par exemple, la consommation locale s'élève annuellement au-delà de 250 millions de litres. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 139)
    • La consommation d'essence était depuis une huitaine d'heures nettement inférieure à nos estimations, pourtant très tirées. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • […] ; les villages traversés, sans perdre beaucoup de leur rusticité primitive, montrent cependant ces traces noirâtres, ces tas d'escarbilles que crée toujours la consommation fréquente de la houille. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  5. (En particulier) Ce que l’on a bu dans un café ou un bar.
    • Si la buvette est ouverte, il me paraît que les consommateurs n’y peuvent trouver qu’un choix restreint de consommations. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VIII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Le garnement alla plus loin, quémandant à chaque table une consommation que tous lui refusaient. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
synonymes
Ce que l'on boit dans un café ou un bar.

traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français