consomption
étymologie
(1314) Du latin consumptio.

nom

SingulierPluriel
consomptionconsomptions

consomption \kɔ̃.sɔ̃p.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’être consumé.
    • La victime fut brûlée jusqu’à l’entière consomption.
  2. (Médecine) (vieilli) Amaigrissement progressif qui précède souvent la mort dans la plupart des maladies chroniques, et surtout dans la tuberculose.
    • Fièvre de consomption.
    • Nulle race ne compte plus de morts par amour ; le suicide y est rare ; ce qui domine, c’est la lente consomption. Le cas est fréquent chez les jeunes conscrits bretons. (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 33.)
    • Sa femme, après quinze ans d’esclavage, l’a quitté : il lui faisait vraiment l’existence trop rude : elle est morte de consomption. (Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 55.)
    • Il est à Zoni, il vit dans une maison de santé. Le pauvre garçon meurt de consomption. (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 156)
    • En en dissimulant les traces de consomption, les gantelets de maille réussissaient presque à ressusciter ce qu'avaient eu de vigueur les mains. (George R. R. Martin, Le trône de fer - L'intégrale 3, 2000 - traduit par Jean Sola, 2000)
    • De Chopin qui se mourait de « consomption », Sophie d’Agoult disait avec ravissement : « Je trouve qu’il tousse avec une grâce exquise ! » (Michel Tournier, Alphonse Daudet ou l’Envers du moulin de Fontvieille, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, pages 112-113)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français