contresigner
étymologie
 Composé de contre- et de signer.

verbe

contresigner \kɔ̃t.ʁə.si.ɲe\ transitif conjugaison

  1. Signer un acte, en vertu des fonctions qu’on exerce, après que celui dont cet acte émane y a lui-même apposé sa signature.
    • Le bourgeois est un grimaud
      Qui prend sa pendule au mot
      Chaque fois qu’elle retarde.
      Il contresigne en bâtarde
      Coups d’états, décrets, traités,
      Et toutes les lâchetés.
      (Victor Hugo, Chanson de Gavroche, 1861)
    • Il va sans dire que, dans ces conditions, nous approuvons pleinement et contresignons le manifeste lancé par le Comité d’action contre la guerre du Maroc, …. (Louis Aragon, La Révolution d’abord et toujours, 1921)
    • « Lady Wynham est belle. Vous lui direz que les présents d’Artaxerxès me laissent froid et que je contresignerai les papiers de concession lorsque l’aurore l’aura surprise entre mes bras… » (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 65)
    • Pour éviter tout commentaire tendancieux, j'ai prié le Père Julien de m'assister et de contresigner les procès-verbaux. (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IX, Gallimard, 1937)
  2. Mettre la signature ou la griffe du ministre ou de l’administrateur sur l’enveloppe des lettres pour les envoyer en droit de franchise.
    • Le secrétaire général a contresigné cette lettre.
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français