coquetel
étymologie
Les Mémoires et comptes rendus de la Société royale du Canada, 1952, p. 15, mentionnent : Mais il faut revenir à la forme « coquetel », qu'André Thérive a voulu populariser. D'après Mencken, diablement documenté sur cocktail, c'est Marcel Boulenger qui aurait lancé « coquetel » en 1925 dans le Figaro hebdomadaire. — Par francisation du mot anglo-américain cocktail, qui si l'on en croit le même texte vient d'un mot français : Boulenger racontait que « coquetel » est le nom d'un breuvage mixte connu dans les environs de Bordeaux depuis des siècles et introduit en Amérique par des officiers français au temps de la Révolution (Révolution américaine).

nom

SingulierPluriel
coquetelcoquetels

coquetel \kɔk.tɛl\ masculin

  1. (Anglicisme) Réunion où on boit des boissons alcoolisées.
    • Le coquetel dînatoire, voilà une formule plaisante ! Pas d'interminables stations assises à table comme pour les dîners mais de grands plateaux remplis de délicieuses petites choses qui circulent entre des personnes vite allégées de leurs soucis par une coupe de champagne. (Amélie Plume, Chronique de la Côte des Neiges, Éditions Zoé, 2006, p. 92)
  2. (Par extension) Réunion mondaine.
    • L'Association des Diplômés de Polytechnique tiendra son coquetel annuel à la piste Blue Bonnets de Montréal. Cette soirée hippique sera rehaussée de la présence de Monsieur Gérald N. Martin, président de l'A.D.P. (L’Ingénieur, volume 55, Association des diplômés de Polytechnique, 1969, p. 407)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français