cordon
étymologie
 Composé de corde et de -on.

nom

SingulierPluriel
cordoncordons

cordon \kɔʁ.dɔ̃\ masculin

  1. Petite corde dont une plus grosse corde est composée.
    • Filer les cordons d’une corde.
  2. Petite corde, petite tresse ronde ou plate, faite de fil, de soie, de coton, etc.
    • C’est un cordon… Je vous jure… Oui, un cordon de scapulaire. Pourtant, elle n’était pas bigote. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  3. (absolument)(Désuet)(vieilli) Petite corde au moyen de laquelle les portiers, et concierges ouvrent à ceux qui veulent entrer ou sortir.
    • Le cordon s'il vous plaît !
    • Demander le cordon.
    • Tirez le cordon, s’il vous plaît.
    • Mais il y a un brave homme de concierge qui l’a guidée dans les couloirs obscurs et lui a ouvert la porte des coulisses. Il faut laisser un généreux pourboire à ce prolétaire du cordon. (Marie Colombier, Les Mémoires de Sarah Barnum, 1883)
  4. (Par extension) Lien.
    • Cordons de souliers.
    • Les cordons d’une bourse.
  5. (En particulier) Lien d’ornement maintenant les rideaux et permettant pour certains de les manipuler.
  6. (En particulier) Cordon de soudure : zone de jonction entre deux pièces constituée de métal apporté par soudage.
  7. Ruban ou chaine retenant une distinction, ou une décoration.
    • Porter les cordons de plusieurs ordres.
    • Le grand cordon de la Légion d’honneur.
  8. Écharpe que portent ceux qui ont dans la Légion d’honneur le grade de grand-croix.
  9. (Par métonymie) Celui qui a le grade
    • Il est grand cordon.
  10. Cordelette que portent les membres de certaines confréries.
    • Le cordon de Saint-François d’Assise.
    • Il était de la confrérie du cordon.
  11. Lacet de soie dont on se servait, en Turquie, pour étrangler les personnages éminents dont le sultan voulait se défaire.
    • Le sultan envoya le cordon à tel pacha.
  12. Fil électrique utilisé pour relier un dispositif mobile à un autre dispositif.
    • cordon de mesure, cordon secteur, cordon de combiné téléphonique.
    • Un bout de cordon et un petit système d’horlogerie, le tout à moitié tordu, à moitié calciné,laissent supposer qu’on se trouve devant un engin à retardement préparé minutieusement pour une heure décidée à l’avance. (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors (roman), ch. XI, Série noire, Gallimard, 1956, p. 96)
  13. (anatomie) (ellipse) Cordon ombilical.
    • Nouer, couper le cordon.
  14. (botanique) Filet qui attache la graine au placenta.
  15. (architecture) Grosse moulure.
    • Ce cordon est orné de fleurs, de feuillages, etc.
  16. (Par extension) (architecture) (militaire) Grosse moulure en saillie située sur la partie haute de l'escarpe ou de la contrescarpe.
  17. (analogie) bande#fr|Bande.
    • Cordon de gazon, bande de gazon qui court le long de quelque plate-bande.
  18. (numismatique) Petit bord façonné qui est autour d’une pièce de monnaie.
    • Le cordon de cette pièce d’or a été rogné.
  19. (Héraldique) Ornement qui se termine par des houppes, et qui accompagne les armoiries des ecclésiastiques
  20. File de plusieurs choses placées les unes à côté des autres.
    • L’illumination du jardin était fort brillante, des cordons de verres de couleur avaient été disposés le long de toutes les allées.
  21. (militaire) Suite de postes garnis de troupes, qui sont à portée de communiquer entre eux.
    • Cordon de troupes.
  22. (Par extension) Alignement de soldats, de policiers, placés en barrage.
    • Le cordon de sentinelles, établi pour laisser un passage libre à l’empereur et à son état-major, avait beaucoup de peine à ne pas être débordé par cette foule empressée. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • L’accès en est impossible. Des clôtures hargneuses le gardent ; des montants de fer, aux pointes aiguës, reliés par tout un hérissement de ronces artificielles le défendent mieux qu’un cordon de gendarmes. (Octave Mirbeau, Le gamin qui cueillait les ceps, dans La vache tachetée'', 1918)
  23. (Minéralogie) Nom donné par les mineurs aux filets de quartz ou de calcite qui séparent certaines roches en blocs cubiques.
  24. (marine) Bourrelet longeant les bordages.
synonymes
traductions
traductions
  • allemand : Schweißwulst
  • anglais : weld bead

traductions
  • italien : redondone

Cordon
nom propre

Cordon \kɔʁ.dɔ̃\

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de la Haute-Savoie.
    • A son réveil, la splendeur du décor de Dame Nature et la vue sur le mont Blanc la ravirent, au point qu'elle revint séjourner plusieurs hivers au village de Cordon, dont elle fut pour un temps une habituée ! Un petit village authentique, à la qualité de vie préservée, dont le rythme est donné par les saisons et les fêtes traditionnelles. Un petit village de montagne à 871 mètres d'altitude, où champs, chemins et routes se déploient autour de chalets traditionnels et de fermes souvent multicentenaires. (Petit Futé Haute-Savoie 2018)
  2. (Géographie) Hameau populeux de la commune de Grisy-Suisnes, située dans le département de la Seine-et-Marne.
    • Comme tout le gros du Village n'est pas proche l'Eglise , & qu'il y a un hameau ou château dit Suisnes , contigu à Cordon, hameau de dix ou douze maisons ; […]. (Abbé Lebeuf, Histoire du Diocèse de Paris : Contenant les paroisses et terres du Doyenné du Vieux Corbeil, tome 13, Paris : chez Prault père, 1758, p. 253)
    • Il y a, dans Grisy trois pressoirs à vin et deux pilles à cidre, plus un pressoir an hameau de Cordon.
      En 1802, le chemin qui conduit à la grande route de Provins à Paris a été pavé aux frais de la commune, ainsi qu'une partie des rues du village et le chemin allant de Suines à Cordon, pavé en 1817.
      (Louis Michelin, Essais historiques et statistiques sur le département de Seine et Marne, 2e livraison, Melun : chez A. C. Michelin & Paris : chez Dumoulin, 1841, p. 368)
    • Cordon est un autre hameau qu'on voit au sud à un quart de lieue plus loin dans les terres; il en est question dès le commencement du XIIIe siècle où il est parlé d'un Jean de Cordoen. (Docteur E. H. Félix Pascal, Histoire topographique, politique, physique et statistique du département de Seine-et-Marne, tome 1, Corbeil : chez Crété & Melun : chez Thomas, 1836, p. 210)

nom de famille

Cordon \kɔʁ.dɔ̃\

  1. Nom de famille d’origine française.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français