cordonnier
étymologie
De l’ancien français cordoan, en référence à Cordoue, ville espagnole dont le cuir était jadis très réputé.

nom

SingulierPluriel
cordonniercordonniers

cordonnier \kɔʁ.dɔ.nje\ masculin (pour une femme on dit : cordonnière)

  1. Personne qui fabrique et vend des chaussures.
    • Il n’y a par ici ni savetiers ni cordonniers, répondit l’autre. Nous sommes tous sabotiers de père en fils et, de notre vie vivante, nous n’avons porté de souliers. (Charles Deulin, Manneken-Pis)
    • Elle est devenue excessivement difficile pour sa chaussure, elle veut faire valoir son pied, elle gronde madame Gobet, la cordonnière. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • […], mais elles n'existaient plus l’échoppe du cordonnier que traversaient les émissions sportives et la boulangerie où la mère de Josette pesait le pain. (Kléber Haedens, Adios, Grasset, 1985)
    • « Elle a un derrière de cordonnier », pensai-je. Dans mon pays, on dit que le séant du cordonnier, toujours assis, s’aplatit mais se développe en carré. (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 47.)
  2. (Maurice) (La Réunion) Nom donné à divers poissons du type Siganus.
    • Cordonnier long. Cordonnier grosse tête.
    • Ils ramènent plusieurs fois des poissons, des vieilles, des dames berri, des cordonniers. (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français