cornue
étymologie
De cornu, en raison de la forme du récipient.

nom

SingulierPluriel
cornuecornues

cornue \kɔʁ.ny\ féminin

  1. Récipient qui sert à distiller.
    • Note: Il peut être de verre, de terre ou de métal, renflé, arrondi et se terminant à sa partie supérieure par un tuyau étroit recourbé que l’on nomme col.
    • Non, rien, si ce n'est, avec le sifflement de la cornue étincelante, les rires moqueurs d'un salamandre qui se fait un jeu de troubler mes méditations. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842 )
    • Papa est debout devant une des tables, revêtu d’une longue blouse blanche, il tient dans la main une cornue, il l’agite doucement au-dessus de la flamme et puis la lève et l’examine à la lumière. (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 50)
  2. (Par analogie)(Sidérurgie) Récipient métallique servant à diverses opérations dans les usines sidérurgiques.
    • la fin de l'opération, la cornue est inclinée et les scories sont déversées dans la poche à scories. (Edmond Dourille , La sidérurgie dans le monde depuis 1952, Éd. La documentation française, 1981)
  3. (Œnologie) Récipient de bois servant à transporter la vendange. voir comporte, gerle

traductions
  • anglais : retort
  • espagnol : retorta
  • italien : storta
  • portugais : retorta

forme fléchie

cornue \kɔʁ.ny\

  1. Féminin singulier de cornu#fr|cornu.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.045
Dictionnaire Français