coryza
étymologie
Du latin coryza.

nom

SingulierPluriel
coryzacoryzas

coryza \kɔ.ʁi.za\ masculin

  1. Synonyme de rhume de cerveau.
    • Homais demanda la permission de garder son bonnet grec, de peur des coryzas. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
    • Depuis l’étonnant système thérapeutique qui consiste à soigner les rhumes de cerveau en les appelant des coryzas, je crois que l’on n’avait rien trouvé de plus complet. (Touchatout, Mémoires d’un préfet de police, 1885)
    • Si l’auditoire pâme, Pati-Pati, dédaignant le bis, le comble en modulant une série de sons où chacun peut reconnaître le coryza du phoque, la grenouille roucoulant sous l’averse d’été, parfois le klaxon, mais jamais l’aboiement du chien. (Colette, La « Merveille », dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 124.)
    • Je ne pouvais attraper de maladie, fût-ce la rougeole ou le coryza, sans me déclarer coupable : j’avais manqué de vigilance, j’avais oublié de mettre mon manteau, mon foulard. (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 197.)
  2. (Médecine vétérinaire) Maladie respiratoire causée en général par un virus herpèsvirus, un calicivirus, une bactérie Chlamydophila felis ou une bactérie pasteurelle. Rhume pouvant évoluer vers une broncho-pneumonie, parfois mortelle, et pouvant s'accompagner d'ulcères et d'abcès cutanés.
    • Coryza du chat.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.030
Dictionnaire Français