coter
étymologie
(Verbe1) dénominal#fr|Dénominal de cote#fr|cote.
(Verbe2) Du moyen français cote, lui même du latin accubitare («accouder»).  [1]

verbe

coter \kɔ.te\ transitif conjugaison

  1. Marquer suivant l’ordre des lettres ou des nombres, numéroter.
    • Coter des pièces. - Les notaires ont coté et paraphé ces pièces. - Coter un registre par première et dernière. - Coter à la marge.
  2. (En particulier) Marquer le numéro d’un chapitre, d’un article, d’un verset, etc.
  3. Indiquer par un chiffre la hauteur, le niveau, la mesure dans un plan, sur une carte, etc.
  4. Indiquer le prix, le taux de quelque chose.
    • Coter le prix d’une marchandise, le cours des effets publics, de la rente. - Coter la rente, le change, etc. - La rente a été cotée à tant.
  5. (Éducation) Belgicisme équivalent de noter en France. Apprécier par un chiffre la valeur d’un travail fait par un élève ou la conduite de cet élève.
    • Le professeur l’a bien coté.
  6. (Par extension) (familier) Placer quelqu’un ou quelque chose au rang qui lui convient d’après son mérite.
    • Il est bien coté dans son administration.

traductions
traductions
verbe

coter \kɔ.te\ transitif conjugaison

  1. Nord et Est de la France(Savoie) Verrouiller en parlant d'une porte.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français