coudée
étymologie
De coude avec -ée.

nom

SingulierPluriel
coudéecoudées

coudée \ku.de\ féminin

  1. Toute l’étendue du bras depuis le coude jusqu’au bout du doigt du milieu : environ 50 centimètres.
    • Avoir ses coudées franches, les coudées franches.
  2. (Métrologie) (vieilli) Mesure de longueur prise sur l’étendue qu’il y a depuis le coude jusqu’au bout du doigt du milieu.
    • […] que Vos Révérences continuent de suivre ce sentier jusqu’à ce qu’elles arrivent à une croix aux trois quarts enterrée et dont à peine il reste une coudée hors de terre […] (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • STADE, en allemand stadium, en hollandais stadie, en anglais stadium, stade, furlong, en espagnol et en portugais estadio, en italien stadio, en grec stadion, en latin stadium. Mesure itinéraire. […]''/>Égypte ancienne. Le stade philétérien ou d’Alexandrie, dont 7 ½ faisaient le mille, se divisait en 6 plèthres = 10 amma = 60 acènes = 100 orgyies = 300 coudées de 2 pieds = 400 coudées philétériennes = 600 pieds philétériens. […]/>Grèce ancienne. Le stade grec ou italique, stade primitif, stadion, dont 8 ⅓ formaient le mille, se divisait en 6 plèthres = 10 amma = 60 acènes = 100 orgyies = 120 bême-diploun ou pas doubles = 240 bême-aploun = 400 coudées naturelles = 600 pieds./>Le stade olympique faisait 400 coudées olympiques = 600 pieds olympiques./>Le stade pythique ou delphique de 1000 pieds delphiques était de même valeur que le stade olympique. (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes'' ↗, M. Hayez, Bruxelles, 1840)

    • Je me suis fait l’effet de celui dont parle l’Écriture, qui s’efforce d’ajouter une coudée à sa taille. (André Gide, La Porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 131)
    • Il avait saisi l’arbre à pleins bras […] À chaque effort, il se haussait d’une demi-coudée. Dans ses reins se mouvaient des souplesses de lézard ; l’écorce pétillait sous ses orteils nus […] (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap. 1, 1910)
    • Châteaubedeau, d’une distance de cent coudées, lançait une pierre de la grosseur du poing au milieu d’une vitre de l’orangerie. (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 29.)
    • (Figuré)Que de fois, dans les loisirs de l’imagination, j’ai revu l’une de ces belles soirées automnales où les jeunes âmes font des progrès comparables à ces arbres qui poussent de plusieurs coudées par un coup de foudre. (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847 ; Gallimard, 2012, collection Folio, page 26.)
    • (Figuré)Mais, supérieur de plusieurs coudées à tous ceux qui l’entouraient, il aurait dû guider ses amis […] (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

traductions
forme fléchie


coudée \ku.de\

  1. Féminin singulier de coudé#fr-adj|coudé.
forme fléchie

coudée \ku.de\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe couder.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français