coup d'État
étymologie
 Composé de coup et de État.

locution nominale


coup d’État \ku d‿e.ta\ masculin

  1. (politique) Renversement du pouvoir existant par un groupe de personnes, qui agit souvent par la force.
    • Mais ce qui, à meilleur droit, peut surprendre, c’est que le coup d’État ait pu trouver des juges enclins à l’indulgence, et même des admirateurs, non-seulement dans la partie du peuple la moins instruite, la plus aisée à abuser, la plus disposée à se passionner pour tout ce qui a les apparences de la force, mais encore dans des classes plus élevées, à qui l’on était certainement fondé à supposer un esprit plus clairvoyant, un sens plus droit et plus ferme. (Charles Dunoyer, Le Second Empire et une nouvelle restauration, vol. 1, 1864, page 222)
    • C’était plus qu’il n’en fallait pour inquiéter les partisans des régimes d’autorité […] Pour enrayer les progrès du laïcisme et des mouvements revendicatifs, ceux-ci mirent tout en action, essayant jusqu’à des coups d’État. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Voilà l’ancien révolutionnaire, député de la Convention sous Robespierre, enrôlé sous la bannière de l’auteur du coup d’État du 2 décembre, restaurateur d’une monarchie ! (Georges Valance, Haussmann le grand, Éditions Flammarion, 2011)
  2. (Désuet) Action qui décide de quelque chose d’important pour le bien de l’État.
    • La bataille de Denain fut un coup d’État.
    1. Mesure extraordinaire, et toujours violente, à laquelle un gouvernement, une assemblée ou une partie de ceux qui détiennent l’autorité a recours, lorsque la sûreté de l’État est, suivant eux, compromise.
      • Faire, conseiller, risquer un coup d’État.
  3. (Figuré) Tout ce qui est décisif dans quelque affaire importante.
    • Je suis donc dans la tradition […] en désirant une simplification qui n’est qu’une insurrection contre un coup d’État ridicule commis par quelques pédants vers 1540, insurrection dont les premiers promoteurs sont Ronsard et Joachim du Bellay. (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
synonymes antonymes
traductions
coup d'état
locution nominale


coup d’état \ku d‿e.ta\ masculin

  1. Variante orthographique de coup d’État.
    • Maîtres de la majorité dans l’élection de Pedrazza, ils ne la perdirent que par un coup d’état. (Anonyme, Mexique.- Situation des partis, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Par un hardi coup d’état Si Ahmed Ben Moussa s'était alors emparé du grand-vizirat et des rênes du gouvernement, […]. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 61)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français