croquenot
étymologie
(1866) Origine obscure, peut-être à rapprocher de craquer, croquer en référence au bruit que font certains souliers à la marche.

nom

SingulierPluriel
croquenotcroquenots

croquenot \kʁɔk.no\ masculin

  1. (popu) (France) (Argot poilu) Soulier, grolle.
    • Il avait absolument besoin de ses « croquenots » pour onze heures. (Louis Pergaud, Un point d’histoire, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Lui-même chaussa en un tournemain ses vieux croquenots mal cirés, avachis et trop grands, puis enfila son pantalon qui lui pendait disgracieusement par derrière. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Le temps était gris et mouillé
      La boue comme des œufs brouillés
      Sur ses cröquenots tout souillés…
      (Boris Vian in L’Arrache-cœur, 1953; N.B. : le tréma est une fantaisie de Vian.)
    • O croquenots boueux, ô mes vieilles godasses,
      Héroïques sorlots, ô mes chers compagnons,
      Je vous aime, et pourtant, à travers vos crevasses,
      Le gel, cette nuit même, a mordu mes arpions !
      (Paul Farnèse, [http://numelyo.bm-lyon.fr/BML:BML_02PER0010117723 Le Poilu de Lyon], 5 sept. 1917, n°73, page 4)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français