crosse
étymologie
Apparenté à croc, de l’ancien français croce, de l’ancien bas francique krukkja, que l’on peut déduire du latin médiéval crucia ; apparenté à l’allemand Krücke, à l’anglais crutch, au suédois krycka.

nom

SingulierPluriel
crossecrosses

crosse \kʁɔs\ féminin

  1. (religion) Bâton pastoral d’évêque ou d’abbé, dont l’extrémité supérieure se recourbe en volute.
    • La mitre et la crosse sont les symboles du pouvoir épiscopal.
    • Je trouvai mon père sur la terrasse : il redressait l’équerre d’une porte gonflée par l’hiver, et des copeaux en crosse d’évêque montaient s’enrouler jusque sous son menton. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 7)
  2. (chasse) (armement) Partie postérieure d'une arme à feu portative, servant à tenir ou appuyer l’arme, lors du tir.
    • Dafny, après avoir tiré son fusil, en avait brisé la crosse en se défendant contre les massues des sauvages. (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Les deux malandrins alors ont essayé de l’achever avec leurs crosses d’armes et leurs poignards. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Spécialement) Manche d’une arme de poing.
    • Que l’on zyeute le canon d'une carabine ou la crosse du moindre bulldog, et vous êtes fait. Coupé cabèche ! (Françoise d'Eaubonne, La couronne de sable, Flammarion, 1968, p. 26)
  4. (linguistique) diacritique suscrite à une lettre.
  5. (vieilli) béquille#fr|Béquille, bâton recourbé sur lequel s’appuient pour marcher les infirmes, les blessés, etc.
    • Mais ceux-ci, tiraillant ses grègues noires et mordant ses bas rouges, le culbutèrent comme un goutteux sur ses crosses. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  6. (sport) (hockey) bâton#fr|Bâton courbé à son extrémité, utilisé dans certains sports comme le golf, le hockey sur glace, pour pousser la balle ou le palet.
  7. (Par métonymie) (Canada) (sports) Sport collectif opposant deux équipes de dix joueurs chacune, où les joueurs se servent d’une crosse pour mettre une balle dans le but adverse.
  8. (analogie) Bout recourbé d’un objet.
    • À droite du piano, le violoncelliste émergeait de la fosse, la tête appuyée contre la crosse de son instrument dont il pinçait les cordes en regardant fixement devant lui. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • (anatomie) Crosse de l’aorte.
    • (botanique) Inflorescence en crosse.
  9. (Québec) (vulgaire) masturbation#fr|Masturbation.
  10. (Québec) (Péjoratif) fraude#fr|Fraude, arnaque.
  11. (argot) Querelle, dispute, chicane (source ↗)
  12. (argot) Avocat du roi (Vidocq, 1837)
  13. (Héraldique) Meuble représentant dans les armoiries des crosses cléricales. Elle est généralement représentée en pal. À rapprocher de bâton de prieur, bâton prieural, bourdon et bourdon de pèlerin.
    • D’azur au dextrochère d’argent paré de sable tenant une crosse d’or, qui est de la commune de Savigny du Rhône voir illustration « armoiries avec une crosse »
synonymes

Sport collectif :


traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
forme fléchie

crosse \kʁɔs\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe crosser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe crosser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe crosser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe crosser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe crosser.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.039
Dictionnaire Français