cul
étymologie
Du latin culus.

nom

SingulierPluriel
culculs

cul \ky\ masculin

  1. (populaire) (argot) Derrière d’un animal, ses fesses, son postérieur.
    • En effet, le prince Vibescu marchait comme on croit à Bucarest que marchent les Français, c'est-à-dire à tout petits pas pressés et en tortillant le cul. C'est charmant ! (Guillaume Apollinaire, ''Les Onze Mille Verges)
    • Le régiment était composé de deux mille hommes; cela lui composa quatre mille coups de baguette, qui, depuis la nuque du cou jusqu'au cul, lui découvrirent les muscles et les nerfs. (Voltaire, Candide)
    • Ils décapitaient leurs ennemis et avaient inventé aussi la tradition du mooning, qui consistait à montrer son cul et qu'ils utilisèrent la première fois pour insulter les missionnaires espagnols. (Carl Hiaasen, Presse-people, Éditions des Deux Terres, 2012)
    • La priorité chez eux était la chute de rein. Le cul quoi ! Et sur ce sujet, leur sévérité était impardonnable. Ils ne supportaient pas la moindre stéatopygie. Fusse[sic]-t-elle légère. (Laurent Leonard, Les occis-morts, vol.1 : Blanc nocturne, BoD-Books on Demand 2016, page 31)
    • Avant comme après la traite, il nettoie le cul de la vache et le pis, et applique une solution iodée après la traite pour éviter la mammite : « Il faut que la mamelle soit parfaite. C’est le point crucial de l’élevage laitier. » (Bernadette Dubourg , Du lait frais pour les glaces et les amateurs ↗, sudouest.fr, 17 août 2013)
  2. (vulgaire) Anus.
    • Il s’est mis un suppositoire dans le cul.
  3. (vulgaire) Le sexe en général.
    • Encore une qui est fière d’avoir gagné de l’argent avec son cul. (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 96, p. 62, 17 mars 1918)
    • Cette « Barricade » n'est pas sérieuse, c'est une « Barricade » pour gens du monde et M. Paul Bourget l'a bâtie naturellement sur une histoire de cul. (Auguste Bertrand, Les Temps nouveaux, 22 janvier 1909, page 6)
  4. (argot) Pornographie.
    • Il ne pense qu’au cul.
    • Il passe son temps à regarder des films de cul.
  5. (Figuré) Dessous d’un objet, sur lequel généralement il repose, ou, sa partie arrière.
    • Cependant, il se tortillait sur la banquette et, de sa lourde main ornée d’une chevalière et d’un assez joli brillant, promenait le cul de son verre sur le marbre de la table, […]. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Un cul de bouteille.
    • Le cul d’un chariot.
  6. (argot) (vulg) (France) (Belgique) De la (bonne) chance.
    • Tu as encore gagné, tu as trop de cul.
  7. (argot) (vulgaire) (Congo-Brazzaville) Pénis, verge.
synonymes
Activité sexuelle, pornographie
baise, braguette, cuisse, fesse (Québec)
Le dessous d’un objet, ou sa partie arrière
fondement
De la bonne chance
bol
choune (vulgaire)
chatte (vulgaire)

traductions
traductions
traductions
traductions
  • italien : culo
  • portugais : cu virado pra lua

adjectif

SingulierPluriel
culculs

cul \ky\ masculin et féminin identiques

  1. (argot) Stupide.
    • Qu’il est cul !
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.030
Dictionnaire Français