débile
étymologie
(1265) Du latin debilis.

adjectif

SingulierPluriel
débiledébiles

débile \de.bil\ masculin et féminin identiques

  1. Faible, qui manque de forces, de vigueur.
    • Toute débile que j'étais, dit-elle, ou, pour dire la vérité, demi-morte, je montai à cheval pour aller avec mon mari rejoindre l'armée [...]. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • L'État est un être énorme, terrible, débile. Cyclope d'une puissance et d'une maladresse insignes, enfant monstrueux de la Force et du Droit, qui l'ont engendré de leurs contradictions. (Paul Valéry, Tel Quel, Gallimard, éd. 1943, p. 174)
    • […] il me semble aussi que c'est lui qui nous quitte et que je prends congé d'un mourant... Mais il y a des mois et des mois, me dit-on, qu'il semble ainsi près de mourir et que seule la ferveur entretient dans ce corps débile cette flamme près de s'éteindre. (André Gide, Ostrovski, en annexe de Retour de l’U.R.S.S., 1936)
    • On a les jambes débiles après de longues maladies. Un estomac débile doit observer un grand régime. (Antoine Furetière, ‎Pierre François Giffart, Dictionnaire universel françois & latin, 1732, p. 519)
  2. (Par extension) (Médecine) Qui est atteint dans sa raison.
    • Rien d'autre, dans la communauté virtuelle, que le désolant spectacle des bogosses autoproclamés qui filaient des rancards débiles à des filles qui ne l'étaient pas moins, à grand renfort de Ase soiiiiiiiir, jte kiff ou de G troooooop hâte d'y eeeeetre. Non, je ne les enviais pas. (Anne Percin, Comment (bien) rater ses vacances, Éditions du Rouergue, 2011)
antonymes
traductions
  • allemand : dumm
  • anglais : dumb
  • russe : дебил

nom

SingulierPluriel
débiledébiles

débile \de.bil\ masculin et féminin identiques

  1. (vieilli) Personne atteinte d’arriération, de débilité mentale.
    • Que des lois nouvelles leur donnent le moyen de mieux protéger les familles naufragées dont le père est devenu un énergumène, un débile mental ! (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par extension) (injur) Personne méprisable qui manque d’intelligence.
    • T’es un gros débile ! : tu es bête



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.042
Dictionnaire Français