débraillé
étymologie
(1694) Du participe passé masculin singulier du verbe débrailler, lui-même composé du préfixe ''dé- et de l’ancien français braiel.

adjectif

SingulierPluriel
Masculindébraillé
\de.bʁɑ.je\
débraillés
\de.bʁɑ.je\
Féminindébraillée
\de.bʁɑ.je\
débraillées
\de.bʁɑ.je\

débraillé \de.bʁɑ.je\

  1. Dépenaillé, dont la tenue vestimentaire est négligée.
    • Sur le trottoir, des vieillards débraillés et mal rasés ramassent les canettes des jeunes cravatés qui partent quant à eux ramasser la mise d’un cursus conclu aux États-Unis ou en Angleterre. (Éric Frecon, Chez les pirates d’Indonésie, Fayard, 2011, chap. 12)
  2. (Par extension) Négligé, trop libre dans ses manières, dans sa conduite.
    • Ainsi élevé, le jeune chevalier était devenu un fieffé coureur de routes, entreprenant, hardi, batailleur, querelleur, redoutable aux maris, toujours un peu débraillé, et conservant néanmoins une dignité instinctive. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Débraillés, avinés, écorchés, les mousquetaires du roi, ou plutôt ceux de M. de Tréville, s’épandaient dans les cabarets, dans les promenades, dans les jeux publics. (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844)
    • Dès la soupe au bœuf, Honoré introduisait dans cette honnête réunion de famille une joie débraillée et agressive. (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 133.)

traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
débraillédébraillés

débraillé \de.bʁɑ.je\ masculin (pour une femme on dit : débraillée)

  1. Négligence vestimentaire.
    • On lui reprocha le débraillé de sa tenue.
    • La Sarriette était adorable, au milieu de ses fruits, avec son débraillé de belle fille. (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
  2. (Par extension) Négligence dans la conduite.
    • Ni vraiment privées, ni réellement publiques, fréquemment anonymes qui plus est, nos interventions dans le cyberespace ont le débraillé, la spontanéité, et parfois la violence polémique des propos que l'on tenait habituellement devant un cercle restreint, alors même que, de par leur audience potentielle, elles relèvent davantage de l'ancienne sphère publique. (Patrick Moreau, « Quelques aperçus sur la bêtise 2.0 », in Argument, vol. 19, n° 1, automne-hiver 2017, page 105)
forme fléchie

débraillé \de.bʁɑ.je\

  1. Participe passé masculin singulier de débrailler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français