déclivité
étymologie
Du latin declivitas.

nom

SingulierPluriel
déclivitédéclivités

déclivité \de.kli.vi.te\ féminin

  1. Grandeur physique d’une chose qui est en pente.
    • Ainsi que l’ont fait remarquer en particulier MM. Allorge et De Litardière, des pelouses « édaphiquement comparables » et de même déclivité présentent des différences assez accusées pour une orientation différente, N. ou S. (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne ↗, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, [//ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupversions/6cfe60d7-a710-46a8-b32d-4a32b4c31a74 p. 103])
    • Ce jour-là, précisément, Étienne Lecourt, par le sentier abrupt, hérissé de rochers et bordé de déclivités dangereuses, qui serpente au flanc de la montagne, avait grimpé jusqu’à Cornabeuf. (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Toute la contrée environnante s'abaisse en longues déclivités vers un centre commun, large dépression du sol, qui est occupée par le lac. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Sept de ces pierres se tenaient debout, les autres avaient été délogées de leur place, […], et gisaient, celles-ci renversées près de leur premier site, celles-là poussées jusque sur la déclivité de la colline. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Mathématiques) Sinus de l’angle fait entre l’horizontale et le chemin pentu( en pente). Note-rappel : une telle déclivité ne saurait dépasser 100% au contraire de la pente (qui varie de 0 à l’infini) ; exemple-classique : une dune abrupte d’angle-de-pente de 30° a une déclivité de 50% et une pente de 57,7 %.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français