décoller
étymologie
(verbe 1)  Composé de dé- et de coller.
(verbe 2) (Xe siècle) Du latin decollo.

verbe

décoller \de.kɔ.le\ transitif conjugaison (pronominal : se décoller)

  1. Séparer, détacher une chose qui était collée.
    • Décoller du papier peint.
    • Décoller une estampe.
    • Lebrac fut décollé de la vase et fit un grand pas vers la rive, quand la ficelle cassa net et il se mit à enfoncer de nouveau. (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La pluie décolle les châssis.
  2. (billard) Éloigner, détacher la bille, en jouant, de la bande contre laquelle elle était.
  3. (aviation) Quitter le sol pour un aéronef, ou occasionnellement pour d’autres véhicules.
    • Après une minutieuse préparation, tant de la machine que du passager, à 4 heures du matin, je décolle dans les ténèbres, emmenant un solide gaillard Serbe, ex-chef célèbres de comitadjis. (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p.223)
  4. (intransitif) (familier) partir#fr|Partir.
    • Il ne décolle pas d’ici. - On ne peut le faire décoller de sa chaise.
    • Bon, assez traîné, maintenant on décolle d’ici.
    • Il a décollé, il était même pas 4h.
  5. (Figuré) Commencer à réussir en parlant d’une entreprise.
    • Au Poislay, Cyril Natali construit depuis six ans des maisons isolées à la paille. Le matériau est local, la technique rodée, l’activité a décollé. (Il a mis toute son entreprise sur la paille)
synonymes
commencer à réussir en parlant d’une entreprise

traductions
traductions
verbe

décoller \de.kɔ.le\ transitif conjugaison

  1. (vieilli) Faire mourir en tranchant le cou, décapiter.
    • On ne décollait autrefois en France que les gentilshommes.
    • — Je plaque Machin. Il parle de me décoller. Je lui ai dit : Oh ! là, là, mon petit ! T’as jamais cassé trois pattes à un canard. (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 104)
    • Tout le mardi se passa dans la plus grande détresse, effrayé et angoissé que j'étais à l'idée de déshonorer mon père en me faisant décoller sur un échafaud public pour avoir profané une sépulture, mes deux pauvres compagnons, n'ayant pas l'heur d'être gentilshommes, étant pendus haut en l'air au gibet […]. (Robert Merle, En nos vertes années, XI., 1979)
  2. (Pêche) Couper la tête du poisson.
    • La morue, il faut la préparer, il faut l’ébréguer, il faut la décoller, il faut la trancher, il faut l’énocter, il faut la laver, il faut l’empiler, il faut la saler. (Jean Recher, Le grand métier, Plon, 1977, première époque, chapitre XXIII)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français