décontenancer
étymologie
De contenance, avec le préfixe dé-#fr|dé- qui marque une cessation, et le suffixe verbal -er#fr|-er.

verbe

décontenancer \de.kɔ̃t.nɑ̃.se\ transitif conjugaison (pronominal : se décontenancer)

  1. Troubler quelqu’un en lui faisant perdre contenance.
    • Ils gagnèrent chacun leur place, le cardinal tout décontenancé et soucieux, Coppenole tranquille et hautain. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (roman)'', 1831)
    • Danglars était si pâle et si décontenancé, que le comte eut l’air de le prendre en pitié. (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 601)
    • Tu sais que le pauvre garçon s’est fait refuser à son examen ; non point que ce fût difficile, mais l’examinateur lui a posé des questions si baroques qu’il s’est troublé ; je ne puis croire que Robert ne fût pas prêt, après ce que tu m’avais écrit de son zèle, mais cet examinateur, paraît,-il, s’amuse à décontenancer ainsi les élèves. (André Gide, La Porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 92)
  2. (pronominal) (Surtout) Perdre visiblement contenance par timidité, par embarras.
    • Ce jeune homme se décontenance très aisément.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français