déduction
étymologie
Du latin deductio.

nom

SingulierPluriel
déductiondéductions

déduction \de.dyk.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de soustraire une somme d'une autre.
    • Il fait une déduction de la somme principal.
    • La succession, déduction faite des dettes et legs, monte à cent mille francs.
  2. (didactique) Action de tirer une conséquence, d'inférer une chose d'une autre.
    • Les déductions de la science actuelle nous font connaître les véritables principes de l’amélioration, il ne faut que les poser et les écrire. (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Vos raisons ne sont pas des raisons, vos déductions ne sont que des hypothèses. (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 969)
  3. (logique) Procédé par lequel on va de la cause aux effets, du principe aux conséquences, du général au particulier.
    • Le syllogisme est la principale forme de déduction.
    • La déduction est opposée à l’induction.
  4. (Histoire romaine) Déduction de colonie (deducere coloniam) : installation d'une colonie de citoyens romains sur des terres confisquées aux vaincus.
synonymes antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français