déferler
étymologie
 Composé de dé- et de ferler.

verbe

déferler \de.fɛʁ.le\ transitif ou intransitif conjugaison

  1. (marine) Déployer les voiles.
    • On a levé l'ancre ; les voiles,
      Qu'on déferle, gonflent leurs toiles.
      (Anaïs Ségalas, Les oiseaux de passage, Galerie, Le voyageur, IV ; Moutardier libraire-éditeur, Paris, 1837, page 82.)
  2. Se déployer avec impétuosité et se résoudre en écume, en parlant des vagues.
    • La seule algue brune rencontrée est l'Alaria esculenta, qui forme la ceinture à la base ; cette espèce ne se trouve que dans les endroits exposés où la mer déferle avec violence (digue de Cherbourg, Roscoff, etc...) ; ici elle doit être à son affaire. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Sur un plage de sable noir volcanique, des brisants déferlaient avec bruit. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. Se ruer, se déployer.
    • On n’entendait que […] le battement régulier de la vieille horloge comtoise dont l’énorme lentille de cuivre s’avivait avec le flot de soleil qui déferlait en chatoyant. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • On pouvait alors déterminer la marche des races dites rouges. Parti des steppes mongoles, un courant humain déferlait en Sibérie, gagnait l’Alaska, envahissait peu à peu l’Amérique du Nord. (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.15)

traductions
  • anglais : unfurl
  • espagnol : desplegar

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français