département
étymologie
Composé de départir et -ment voir part, partition, appartement, répartement.

nom

SingulierPluriel
départementdépartements

département \de.paʁ.tə.mɑ̃\ ou \de.paʁt.mɑ̃\ masculin

  1. Chacune des parties des affaires d’État, distribuées entre les ministres et dont la connaissance leur est attribuée.
    • A l'est de l’afrag s'étendait une sorte d’esplanade, le mechouar, bordé de tentes faisant office de benikas ou bureaux où les vizirs et leurs secrétaires venaient expédier les affaires de leur département. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 50)
    • Le département de la Guerre.
    • Le département des affaires étrangères.
  2. (administration) Principale division administrative du territoire français. La France compte cent départements dont quatre départements d’outre-mer.
    • Le 22 décembre 1789, la France fut divisée en quatre-vingt-trois départements à peu près égaux en étendue et en population. (Alfred Barbou ↗, Les Trois Républiques françaises ↗, A. Duquesne, 1879)
    • Vous, dont la vie a été la poésie la plus inutile de ce siècle, puisque votre sang répandu sur l’Europe, et vos énormes souffrances exigées par un colosse, n’ont pas empêché la France de perdre dix départements acquis par la République, comment donnez-vous dans ce raisonnement. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Je sors d’un département, l’Orne, qui est celui où l’on trouva le plus de réfractaires sous le premier Empire. (Alain, Souvenirs de guerre, page 173, Hartmann, 1937)
    • Il possédait si bien la carte des fossiles du département qu’il ne donnait jamais un coup de piochon sans exhumer un spécimen rare. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, p. 70)
    • A la frontière de quatre départements (Haute-Saône, Territoire de Belfort, Vosges, Haut-Rhin), le ballon d’Alsace constitue également l’un des plus beaux points de vue de la région (sommet à 1 247 m). (Le Petit Futé Franche-Comté & Jura, p.339, 2006)
    1. (Par extension) L’administration qui dirige ce territoire.
      • Le département fait de louables efforts pour créer un dispensaire antituberculeux. Il organise l’inspection des écoles. Quant à un sanatorium, n’en parlons pas pour l’instant. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    2. (Par extension) L’ensemble des habitants de ce territoire.
      • Tout le monde étant d’accord pour me désigner nettement sous le nom de scepticisme, d’impiété ou de laïcisme l’esprit dominant du département, tout le monde aussi, on l’a vu, reconnaît son esprit de progrès …. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    3. (Au pluriel) Province, par opposition à la capitale.
      • à Paris et dans les départements.
      • Faire des envois dans les départements.
  3. Unité dans le schéma d’organisation hiérarchique à l’intérieur d’une entreprise.
    • Le département d’informatique est un des départements essentiels d’une banque d’aujourd’hui.
traductions traductions
  • anglais : departement
  • italien : dipartimento
  • russe : департамент
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.041
Dictionnaire Français