déposition
étymologie
Du latin depositio.

nom

SingulierPluriel
dépositiondépositions

déposition \de.po.zi.sjɔ̃\ féminin

  1. (admin) (politique) Destitution, privation de certaines dignités, de certaines fonctions.
    • La déposition du sultan. - La déposition de cet empereur fut suivie de guerres.
  2. (just) Ce dont un témoin dépose, ce qu’il affirme par-devant le juge qui l’entend.
    • Les détails de leur déposition eussent été, de nos jours, divisés en deux classes, savoir : celle qui était insignifiante, et celle qui était physiquement impossible. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Contrairement à des accusations plus ou moins calomniatrices, leurs dépositions au cours du procès doivent être comprises comme des déclarations minimales et non comme des exagérations ; […]. (Jean Wirth, La jeune fille et la mort, page 140, Librairie Droz, 1979)
  3. (phys) Transition de phase lorsqu’un gaz se condense en solide.
  4. (chim) Phénomène conduisant à la formation d’un dépôt, à partir de particules en suspension dans un fluide.
  5. (religion) Descente du corps du Christ de la croix où il a été crucifié.
traductions traductions traductions traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français