déshonorer
étymologie
 Composé de dés- et de honorer.

verbe

déshonorer \de.zɔ.nɔ.ʁe\ transitif conjugaison

  1. Faire perdre l’honneur.
    • Les républicains triomphants ne déshonorèrent pas leur triomphe : ils veillèrent eux-mêmes à la sûreté de la bourgeoisie, qui tremblait pour sa vie et pour ses biens. (Alfred Barbou ↗, Les Trois Républiques françaises ↗, A. Duquesne, 1879)
    • Cette action, son comportement, l’a déshonoré.
    • Vous le déshonorez par vos discours, par des médisances.
    • (Absolument)Un tel affront déshonore.
    • (Par extension)Ces révélations déshonorent sa mémoire.
  2. (En particulier) (vieilli) Commettre une action, mener une vie qui fait déshonneur à sa famille, à son pays, etc.
    • Déshonorer sa famille par ses fréquentations.
  3. (En particulier) (vieilli) dégénérer#fr|Dégénérer de la vertu de ses ancêtres : faire déshonneur à leur mémoire.
    • Les funérailles religieuses du maréchal de Mac-Mahon ont eu le caractère d'une imposante et solennelle manifestation. Elles offraient un consolant contraste avec les apothéoses purement laïques dont Paris a été déshonoré, durant ces dernières années. (A. de Montbrillant, Le Maréchal de Mac Mahon, Paris : éditions Saint-Raphaël/Neuville-sous-Montreuil : imprimerie Notre-Dame des Prés, 1894)
  4. (En particulier) (vieilli) Abuser sexuellement d’une femme, d'une fille.
    • Cela vaut mieux que de cuire des hommes et de déshonorer des filles, comme a fait mon cousin don Carocucarador, inquisiteur pour la foi. (Voltaire, Jenni)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français