détonner
étymologie
Verbe  composé de dé-, ton et -er voir entonner ; tonner est issu de tonare, apparenté à tonus et notre ton moderne, étonner de extonare, etc.
La distinction de sens entre détoner et détonner n’est pas toujours respectée par les auteurs.

verbe

détonner \de.tɔ.ne\ intransitif conjugaison

  1. (musique) Sortir du ton qu’on doit garder pour chanter juste.
    • Il n’a pas l’oreille juste, il détonne à tout moment.
  2. (Figuré) Contenir des choses qui ne sont pas dans le ton général, en parlant des choses ou des personnes.
    • Parmi ces volumes modernes, qui détonnaient souvent avec les vieilles routines des cahiers, j’en remarquai un qui produisait sur moi un effet singulier. (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 108.)
    • Son imperméable fripé détonnait avec sa nouvelle élégance : il en fit une boule et la jeta dans la corbeille à papiers. Qu'on le rasât de près, qu'on lui fît un massage facial, et une manucure : il serait d'attaque. (Claude Cariguel, L'insolence, Éditions Robert Laffont, 1967, chap. 2)
    • Entourés de vestons-cravates, Girard et moi détonnions dans nos vestes de denim fatiguées, arborées comme par défi à la barbe de cet obscur aréopage de diplomates culturels à la solennité empesée. (Louis Hamelin, Écrire : L'humain isolé, Éditions Trois-Pistoles, 2006, page 69)
synonymes
traductions
verbe

détonner \de.tɔ.ne\ intransitif conjugaison

  1. Variante de détoner.
    • Puis les chants de l’Église détonnèrent tout à coup en réveillant les idées confuses qui saisissent les âmes les plus incrédules, forcées de céder aux touchantes harmonies de la voix humaine. (Honoré de Balzac, Le Médecin de campagne, 1855)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français