dévaluation
étymologie
Formé à partir de évaluation et du préfixe dé-.

nom

SingulierPluriel
dévaluationdévaluations

dévaluation \de.va.lɥa.sjɔ̃\ féminin

  1. (finance) Baisse intentionnelle ou délibérée de la valeur officielle de la monnaie d’un pays par rapport à la monnaie d’un autre pays ou d’une valeur de référence, comme par exemple celle de l’or.
    • À la fin d’avril […], le Président fit venir à la Maison Blanche les « garçons de la presse » et annonça à des correspondants enthousiasmés par l’importance des nouvelles à transmettre qu’il allait abandonner l’étalon-or et mettre le cap sur la dévaluation du dollar. (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
    • Les différentes dévaluations, dont la dernière en vigueur datait du 8 juin 1306, étaient loin de lui avoir rapporté ce qu’il en avait espéré. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • En 1921, un triumvirat dirigé par le général José Maria Orellana (1921-1926) renversa Herrera. Orellana entreprit de renégocier avec l'entreprise d'électricité Bond & Share ; il créa le quetzal comme monnaie en parité avec le dollar, ce qui était une dévaluation de fait, au bénéfice des producteurs de café. (L'enfer guatémaltèque, 1960-1996: le rapport de la Commission « Reconstitution de la mémoire historique », sous la direction de Maurice Barth, Karthala éditions, 2000, page 248)
  2. Diminution de la valeur d’un objet.
  3. Dépréciation.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français