dévider
étymologie
 Composé de dé- et de vider.

verbe

dévider \de.vi.de\ transitif conjugaison

  1. Mettre en écheveau le fil qui est sur le fuseau.
    • Lorsque les fils peignés doivent être livrés en écheveaux, ce qui arrive pour les laines de bonneterie, elles sont alors dévidées sur des dévidoirs. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. Mettre en peloton le fil qui est en écheveau ou en bobines.
    • Elle a dévidé trois écheveaux dont elle n’a fait qu’un peloton.
  3. (plus généralement) Dérouler le fil enroulé sur une bobine.
    • Gaspard entendit le bruit de la chaîne d’ancre qui se dévidait dans l’écubier. (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
  4. (Figuré) Dérouler en esprit.
    • Je prendrai ce mot et je déviderai toutes les pensées, toutes les images qui s’accrochaient à lui. (Marie Cardinal, Les mots pour le dire, Livre de Poche, page 98)
    • Quelle réunion ! La ruche ! Le bouillon ! Tout le monde est là. Bird qui fait des gammes au fond du bus, Miles à la recherche du son qui le rendra célèbre, chacun dévidant avec furie la pelote de son destin. (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 70)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français