demi-lune
étymologie
De lune avec le préfixe demi-.

nom


demi-lune \də.mi.lyn\ féminin

  1. (Génie militaire) Ouvrage de fortification correspondant à une porte et construit en avant d’une courtine pour couvrir la contrescarpe et le fossé.
    • Cette enceinte, faite de gros pieux pointus, hauts de quinze pieds, formait une sorte de demi-lune ou de cavalier sur sa partie antérieure. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (architecture) Partie circulaire à l’entrée d’un palais, à l’extrémité d’un jardin, à la rencontre de plusieurs allées, de plusieurs routes.
    • À Paris, la place Vauban est en demi-lune.
  3. (Par extension) Forme de demi-cercle, de croissant de lune.
    • Une table en demi-lune.
    • Ce sont des hidalgos en escarpins, en frac prodigieux, avec le chapeau demi-lune sous le bras et des grappes de breloques sur le ventre, faisant des révérences à trois temps. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  4. (technique) Outil dont se servent les plâtriers pour gratter les parties arrondies.
  5. Pâte alimentaire fourrée en forme de demi-lune.
  6. (sport) (sport) Rampe de neige.
  7. (tauromachie) Instrument tranchant utilisé parfois dans les corridas.
    • On emploie aussi quelquefois une espèce d’instrument appelé media luna (demi-lune), qui lui coupe les jarrets de derrière et le rend incapable de toute résistance ; alors ce n’est plus un combat, mais une boucherie dégoûtante. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
synonymes

Génie militaire :




Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français