desserte
étymologie
De desservir.

nom

SingulierPluriel
dessertedessertes

desserte \de.sɛʁt\ féminin

  1. (meubles) Meuble ou table où l’on met ce que l’on a desservi.
    • Un play-boy à gourmette d'acier et à la prunelle jaugeuse les installa sur des poufs autour d'une petite desserte ronde. (Bernard Thomas, Aurore ou la Génération perdue, Éditions Balland, 1984, chap. 8)
  2. (vieilli) Viande, mets qu’on a desservis, qu’on a ôtés de dessus la table.
    • Donner la desserte aux domestiques, aux pauvres.
  3. (Religion) Ensemble des fonctions attachées au service d’une cure, d’une chapelle, etc. S’emploie surtout en parlant du service que fait un prêtre.
    • Il le charge de la desserte de la paroisse de Saint-Edouard. (Rapport des Archives du Québec, Volumes 43 à 44, 1965)
  4. (transports) Fait de desservir un lieu, arrêt pour permettre la montée et descente des passagers.
  5. (transports) (Par métonymie) Transport qui dessert.
    • Parking, station tram souterraine, arrêt-minute, desserte taxi, sont interconnectés. La force du projet réside dans l’intégration judicieuse de toute contrainte. (Techniques et architecture, n° 399 à 401, 1992, p. 43)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français